Vous pensez être au top du brossage de dents ?

Voici les « bonnes » habitudes que vous devez perdre… Vous êtes convaincu d’être au top de l’hygiène bucco-dentaire, de figurer parmi les premiers de la classe en la matière ? Et pourtant, sans le savoir, vous commettez peut-être des erreurs…

Vous le savez (on vous l’a dit et répété), chaque prise alimentaire doit être suivie d’un brossage des dents. Et ça tombe bien, parce que vous avez toujours sur vous le matériel nécessaire. À peine votre cuillère à dessert posée sur la table, vous filez vous brosser les dents. Halte, revenez et attendez quelques minutes… En effet, il faut laisser à votre bouche le temps nécessaire pour neutraliser les acides de votre repas (sous l’effet de la salive). Une demi-heure est le bon timing. Et dans l’intervalle, un rinçage à l’eau claire est une bonne idée. De même, le brossage, c’est trois fois par jour… Au-delà, vous risquez de fragiliser vos dents surtout si vous êtes de ceux qui utilisent une technique intensive, autre « bonne » habitude à laisser derrière vous…

Frotter ses dents trop énergiquement : une fausse bonne idée…

Votre poignet s’agite, vous brossez vos dents comme vous récurez votre tapis taché pour être sûr d’éliminer le maximum de plaque dentaire… Attention : vous faites complètement fausse route ! Non seulement, vous malmenez votre brosse à dents qui n’a rien demandé mais, en sus (et plus grave) vous agressez vos dents et vos gencives ! Le risque d’un brossage trop énergique des dents est leur déchaussement (avec à la clé une greffe gingivale…). Pour rappel, le brossage doit durer deux minutes, et être fait en douceur de la gencive vers la dent (du rouge vers le blanc). Choisissez toujours une brosse à poils souples. Bien sûr, pensez aussi à changer votre brosse à dents plusieurs fois par an (tous les trois mois environ).

… comme utiliser des bains de bouche trop souvent

Si vous êtes adepte des bains de bouche, sachez y recourir avec parcimonie surtout quand ils contiennent de l’alcool, car ils dessèchent la bouche ! Contre la mauvaise haleine (halitose), quelques précautions s’avèrent plus utiles comme : un brossage régulier et selon les règles de l’art, la consommation d’eau en quantité nécessaire, la limitation des épices, du café, de l’alcool ou encore la mastication de chewing-gum sans sucres. Des bains de bouche spécifiquement destinés aux personnes ayant une mauvaise haleine peuvent aussi être intéressants. Demandez conseil à votre pharmacien !