Sport : comment protéger vos dents ?

Certaines activités physiques nécessitent une protection des dents. C’est le cas des sports de combat et de contact, notamment, propices aux chocs violents.

Ainsi dans certaines disciplines sportives, le protège-dents est obligatoire : la boxe, le taekwondo, le hockey sur glace, et le football américain. Dans d’autres, il est recommandé comme pour les arts martiaux, le basketball, le handball, le volleyball, le rugby, le cyclisme, le football, la gymnastique, l’haltérophilie, la lutte, le skateboard, le hockey sur gazon, le rink-hockey, le squash, les sports équestres et le waterpolo.

Pourquoi mettre un protège-dents ?

En clair, le protège-dents peut s’avérer utile dans tous les sports où celui qui le pratique est susceptible de prendre des coups (même involontaires). Il va permettre de réduire de façon significative le risque de traumatismes sur les dents en cas de choc ou de chute. Grâce à sa fonction d’isolation des dents par rapport aux muqueuses, aux lèvres, aux joues et à la langue, il permet d’éviter les plaies des tissus mous et les morsures de la langue. Porter un protège-dents, c’est aussi prévenir le risque de fracture mandibulaire, le risque de commotion cérébrale et d’atteinte cervicale.

Comment choisir son protège-dents ?

Dans les magasins qui vendent des équipements sportifs, vous trouverez facilement des protège-dents standards mais dont l’efficacité se discute (inconfort, manque de tenue à la bouche…). Le mieux est donc de vous tourner vers des protège-dents semi-adaptables commercialisés dans les mêmes enseignes, mais qui présentent l’avantage de se mouler à la bouche de l’athlète, opération à réaliser soi-même. Cette protection est efficace pour peu que les instructions de la notice soient appliquées à la lettre. Dernière possibilité, enfin, sans doute la meilleure pour les sportifs aguerris et réguliers : le protège-dents sur mesure, réalisé par un chirurgien-dentiste à partir de la prise d’empreinte des mâchoires du sportif.