Que contiennent nos dentifrices et pourquoi ?

Pour un brossage optimal, il faut du bon matériel, c’est-à-dire une brosse à dents bien sûr, et un dentifrice. Pour être efficace, ce dernier doit contenir un certain nombre d’ingrédients indispensables. Passage en revue.

Le fluorure (de sodium ou de potassium) est présent dans presque tous les dentifrices. Il s’agit de minéraux reconnus pour être les meilleurs agents anticaries. Leur rôle consiste à diminuer les effets de la déminéralisation tout en favorisant la reminéralisation de l’émail lors des attaques acides. Également antibactérien, le fluorure assure un effet protecteur prouvé. Mais attention, son dosage doit être adapté à l’âge de son utilisateur. Pour les enfants de moins de six ans par exemple, il doit être inférieur à 1 000 ppm.
Votre dentifrice doit aussi contenir des antiseptiques pour une double action, à la fois anti-inflammatoire sur le tissu gingival et la gencive mais aussi antibactérienne afin d’éviter la formation de la plaque dentaire.
De son côté, le tensioactif (le lauryl sulfate de sodium) que vous retrouvez dans vos dentifrices sert à faciliter le décollement de cette même plaque dentaire.

Les ingrédients complémentaires

Dans votre tube de dentifrice, vous devez également trouver des humectants type polyols (comme le sorbitol et le glycérol) chargés de garantir une pâte ou un gel fluide ne séchant pas au contact de l’air, mais aussi des agents épaississants (souvent des extraits de plantes) pour assurer l’onctuosité. Et enfin, un édulcorant (la saccharine ou son sel de sodium) et un conservateur aux propriétés antibactériennes (comme l’acide benzoïque).

Les ingrédients à surveiller

Si vous avez l’habitude d’utiliser des dentifrices blanchissants, attention aux agents polissants qu’ils contiennent. En effet, ils peuvent s’avérer un peu trop abrasifs surtout si vous êtes sujet à une hypersensibilité dentaire. En cas de doute, le mieux est de demander conseil à votre chirurgien-dentiste. Les arômes et les colorants sont aussi à surveiller dans la mesure où ils peuvent provoquer des allergies ou des intolérances. La règle est donc de toujours bien lire la composition !