L’hypersensibilité dentaire : quèsaco ?

Les sensibilités dentaires se caractérisent par des symptômes douloureux au chaud et au froid, ainsi qu’au brossage. La cause en est, le plus souvent, des gencives rétractées ou un émail usé.

L’hypersensibilité dentaire est une affection qui reste fréquente et se caractérise par des douleurs dans la bouche, relativement similaires à celles provoquées par un événement carieux. Sauf qu’ici, ce n’est pas seulement une dent qui souffre mais l’ensemble de la denture. Il est temps de consulter ! Le plus souvent, l’hypersensibilité dentaire est due à des gencives rétractées ou à un émail usé qui vont impacter les terminaisons nerveuses de la bouche, et donc la rendre douloureuse. Cette sensation peut toutefois être prévenue en adoptant les bons gestes pour préserver l’émail comme éviter les prises alimentaires (et les boissons !) trop acides qui ont tendance à rendre les dents friables, mais aussi les sodas (light ou non). Le vinaigre n’est pas recommandé de même que les médicaments contenant de la vitamine C.

Choisissez aussi le bon matériel !

Vous le savez, vos dents sont fragiles et méritent d’être protégées par au moins deux brossages quotidiens. Cela étant, il est impératif d’utiliser un bon matériel d’hygiène, surtout en cas d’hypersensibilité dentaire, c’est-à-dire une brosse à dents souple et du dentifrice fluoré. Au brossage, le geste doit être délicat et s’effectuer de la gencive vers le bout de la dent, avec un mouvement de rouleau. Sachez que le brossage horizontal peut être responsable d’une perte de la hauteur de gencive, et provoquer progressivement une usure de la dentine.

Attention à la plaque dentaire

La récession gingivale provoquant les douleurs peut aussi être imputée à la plaque dentaire et au tartre. Ces deux phénomènes entraînent une inflammation et une rétractation des gencives. Or là encore, il est possible d’en prévenir les méfaits avec un brossage réalisé dans les règles de l’art, du rouge vers le blanc, mais aussi grâce au recours à un fil dentaire le soir pour nettoyer l’espace interdentaire, inaccessible avec la seule brosse à dents. Bien entendu, la consultation annuelle est un acte essentiel pour procéder à un nettoyage professionnel.

Quid des dentifrices pour dents sensibles ?

Dans le commerce, vous trouverez pléthore de dentifrices spécifiques aux dents sensibles. Utilisés au long cours, ces derniers sont efficaces grâce aux minéraux qu’ils contiennent, destinés à obstruer les porosités dentaires. L’UFSBD conseille de laisser agir un léger film sur vos dents après le brossage, et, sur certaines dents très sensibles, de ne pas hésiter à remettre un peu de dentifrice pour le laisser agir. Pour faire votre choix parmi les solutions existantes, le mieux est de vous en remettre aux conseils de votre chirurgien-dentiste ou de demander à votre pharmacien habituel. Mais les dentifrices même dédiés à l’hypersensibilité dentaire ne sont pas magiques… Parfois même, ils n’auront pas l’effet escompté. Dans cette situation, certains produits désensibilisants pourront être nécessaires comme des vernis qui vont venir combler les microtrous de la dentine. Cela bien sûr, sur les recommandations et la surveillance de votre chirurgien-dentiste !