Un inlay-core (de l’anglais inlay « incrustation », et core « noyau ») est constitué de deux parties : un tenon que le chirurgien-dentiste scelle dans la ou les racines de la dent, et une partie supérieure faisant saillie qui servira de support à la couronne. L’inlay-core est également appelé « dent sur pivot » ou « faux moignon ». Les inlay-core sont fabriqués avec des alliages de métaux non précieux, de la zircone ou de l’or. À cause des risques d’allergie, les alliages au chrome ou au nickel sont proscrits.

Principales indications

L’inlay-core est indiqué quand une restauration classique n’est pas envisageable du fait du délabrement de la dent (appuis insuffisants), ou à cause de sa fragilité (risques de fracture après la pose de couronne). L’inlay core est également indiqué pour traiter :
• une malposition dentaire,
• une dent destinée à servir de pilier pour un bridge,
• une mauvaise occlusion ou une pression mal répartie entre les deux mâchoires.

La pose de couronne sur inlay-core

Préalablement à la pose de l’inlay-core, la dent est dévitalisée, ce qui assure une intervention indolore. Un traitement peut alors être appliqué pour éliminer le reste de pulpe dentaire et préparer le ou les canaux à recevoir le ou les tenons de l’inlay-core, selon le nombre de racines. L’inlay-core étant posé et scellé, une empreinte de la dent est réalisée pour que le prothésiste puisse confectionner une couronne sur mesure. Une fois la couronne réalisée, elle est scellée sur le pivot de la même façon que pour une reconstitution classique.