Pour ne pas passer à côté d’une indication de traitement orthodontique, une première visite chez le dentiste est recommandée dès l’âge de 1 an, suivie de visites de contrôle annuelles.

Chez l’enfant de 4 à 8 ans

Vers l’âge de 3 à 4 ans, les traitements sont rares et indiqués en cas de présence d’un décalage important entre les deux mâchoires de l’enfant. Vers l’âge de 6 ans, un enfant qui continue à sucer son pouce ou la tétine est exposé à développer un maxillaire trop étroit. Cette anomalie de développement peut être corrigée après l’éruption des premières molaires définitives qui apparaissent à l’arrière des dents de lait vers 6 ans. Un autre motif de consultation fréquent est la malposition des incisives, qu’il est possible de corriger par traitement si indiqué. D’autres indications au traitement orthodontique existent à cet âge, comme :
• le maintien en place des dents adjacentes si une dent de lait a dû être ôtée prématurément (choc, infection, carie avancée), afin de ne pas gêner l’éruption de la dent future,
• le rétablissement d’une élocution correcte,
• la correction d’une mauvaise déglutition.
Durant l’âge de la denture temporaire, les traitements orthodontiques se font au moyen d’appareils amovibles ou fixes. Les appareils amovibles sont en résine ou en silicone, discrets, avec un simple fil devant les dents du haut. Dans le cas d’un appareillage fixe, deux bagues sont posées sur les molaires définitives, reliées par un fil longeant le palais. S’il faut repositionner les incisives, 4 bagues sont suffisantes, sur une courte durée.

Chez l’enfant de 8 à 11 ans

C’est l’âge de la denture mixte, durant lequel les dents de lait sont progressivement remplacées par les dents définitives.
Il s’agit d’un âge de croissance crucial pour intervenir en cas de problème orthodontique et rétablir l’harmonie de la dentition et de la face. Les désordres les plus couramment constatés à cet âge sont :
• des dents qui se chevauchent ou une mâchoire trop étroite, ce qui va gêner voire empêcher la sortie des dents définitives.
• une position décalée entre les mâchoires supérieure et inférieure, soit de l’avant vers l’arrière, soit en hauteur (pas de contact entre les incisives), soit de gauche à droite (déviation transversale).