La dentition ne sera définitive qu’à l’adolescence, et peut encore continuer d’évoluer jusqu’à 25 ans (avec la poussée des dents de sagesse). En connaître les caractéristiques et les étapes principales, c’est se donner les meilleures chances d’acquérir les bons réflexes.

La dentition de l’enfant

À 3 ans, l’enfant compte 20 dents de lait : 8 incisives, 4 canines et 8 molaires. Celles-ci sont semblables à celles de l’adulte, mais plus petites et adaptées à sa mâchoire. Lorsque la dentition définitive pousse, les dents de lait tombent naturellement. L’ordre est le suivant (approximativement) :
• 6 ans : les incisives centrales
• 7 ans : les incisives latérales
• 9-10 ans : les canines, prémolaires et premières molaires
• 12 ans : les deuxièmes molaires
Enfin, entre 16 et 25 ans : les 3es molaires ou dents de sagesse. Celles-ci apparaissent chez certains, mais pas chez tous.

Repères

La poussée des dents de lait chez bébé est parfois douloureuse. On peut l’aider en lui permettant de mâcher un anneau de dentition. Les dents de lait sont elles aussi sujettes aux caries, et cela peut avoir des conséquences sur la dentition adulte. Il est donc crucial de prendre dès le plus jeune âge de bonnes habitudes : alimentation, hygiène dentaire et contrôles annuels chez le dentiste. La poussée des dents définitives est indolore. Les jeunes dents ont par contre une couche d’émail très fine et sont donc très vulnérables aux caries. C’est alors l’occasion de renforcer sérieusement la rigueur et la minutie pour le brossage de dents.