Lors des maladies des gencives des soins immédiats sont nécessaires afin de prévenir d’autres problèmes plus sérieux. Les soins habituellement recommandés sont le détartrage, le surfaçage radiculaire et la chirurgie gingivale. Lorsqu’une maladie de gencive s’avère trop sévère, la chirurgie gingivale est alors nécessaire, comme la technique des lambeaux d’assainissement.

Comment l’intervention se passe-t-elle ?

Lorsque des poches profondes sont toujours présentes après le détartrage et le surfaçage radiculaire, une chirurgie par lambeaux sera exécutée. La gencive est ouverte pour nettoyer la racine et réduire les poches parodontales. Le but de cette manœuvre est d’accéder à la poche du parodonte dans laquelle s’accumulent les bactéries. En soulevant votre gencive, votre chirurgien-dentiste visualise parfaitement la zone à traiter et bénéficie d’un accès complet pour la nettoyer grâce à une mise à nu de l’os et de la racine. Après avoir créé ce lambeau, votre chirurgien-dentiste nettoie en profondeur les surfaces des dents dans la zone dégagée à l’aide de curettes parodontales de différentes formes et tailles. La gencive sera ensuite suturée pour se resserrer plus étroitement autour de la dent. Un détartreur ultrasonique peut également être utilisé. Les lambeaux d’assainissement sont réalisés au sein même du cabinet dentaire sous anesthésie locale.

Contre-indications à retenir

En cas de maladies cardiovasculaires, de troubles hématologiques, de troubles hormonaux, de troubles neurologiques, l’intervention à lambeaux peut ne pas convenir. Votre médecin traitant pourra établir un protocole de suivi adapté.