L’apport constant de fluor en petite quantité directement sur les dents a des effets bénéfiques qui permettent de prévenir la carie dentaire, en inhibant l’activité des bactéries de la plaque dentaire ; freinant le processus de déminéralisation de l’émail ; favorisant la reminéralisation de l’émail ; rendant l’émail moins soluble à l’acide ; arrêtant la progression de la carie. L’apport local en fluor des dentifrices et bains de bouche a néanmoins ses limites dans la prévention, et doit être accompagné par une élimination régulière de la plaque et par la limitation des aliments cariogènes comme le sucre et les sodas.

Les sources de fluor

L’ALIMENTATION
Le fluor est présent dans le sel de table enrichi en fluor et dans certaines eaux potables, ainsi qu’en très faible quantité dans les viandes, poissons, œufs, légumes, etc. Cette source de fluor est toutefois insuffisante pour combler les besoins quotidiens pour prévenir la carie.
LES DENTIFRICES
La majorité des dentifrices sont fluorés, avec une mention indiquée clairement sur l’emballage.
LES GELS ET BAINS DE BOUCHE
Les bains de bouche et les gels fluorés thérapeutiques constituent une mesure préventive supplémentaire, à utiliser sur recommandation médicale d’un professionnel. Ils sont contre-indiqués en dessous de 6 ans.
LES SUPPLÉMENTS FLUORURÉS
Les suppléments de fluorure sont parfois prescrits après l’éruption de la première dent permanente, et sont généralement réservés aux enfants à risque carieux élevé.

Le surdosage

Un apport excessif de fluor dans l’organisme peut se révéler néfaste et causer une fluorose dentaire, un développement anormal de la dent permanente résultant d’un excès de fluorure pendant sa formation dans la gencive. Lors de l’éruption, l’émail de la dent apparaît couvert de marbrures, de pigmentations ou de stries inesthétiques.