Cela permet une meilleure conservation des structures dentaires qu’une couronne traditionnelle, et donc un meilleur pronostic pour la dent. Avec ce type de restauration, il est aussi plus facilement possible de conserver les dents vivantes.

Intérêt de cette technique

Les reconstitutions esthétiques collées en céramique regroupent les facettes, les overlays, les veneerlays et les table-tops. Ici, la céramique vient remplacer la partie manquante/abîmée de votre dent avec de la céramique collée. Il n’est donc plus nécessaire de fraiser les tissus sains : seules les parties trop fragiles, cariées ou abîmée sont supprimées. Moins la dent est abîmée et meilleure sera sa durée de vie. L’absence de métal favorise une meilleure évolution esthétique sur le long terme : il n’y a plus de risque d’exposition du joint métallique tel qu’il existait avec les anciennes couronnes traditionnelles. La céramique est de la couleur de la dent. Seul un discret liseré de jonction peut être visible à l’endroit où la céramique vient se coller sur la dent. Le pronostic de ces restaurations esthétiques en céramique collées est bien meilleur qu’avec une couronne traditionnelle car la dent est plus préservée.

Les risques

Les risques sont minimes comparativement à ceux présentés par les couronnes. En cas d’incident (perte ou casse), la ré-intervention pour une réparation ou un remplacement sera plus facile. Il faut savoir aussi qu’avec une reconstitution esthétique collée en céramique, le risque de fracture de la racine devient quasi nul. Et comme toujours, la pérennité de l’opération dépendra de votre hygiène bucco-dentaire au quotidien, notamment au niveau du brossage, afin de maintenir le joint dent-céramique le plus propre possible.

Procédure

Une telle intervention se fait sous anesthésie locale. Les tissus abîmés/fragiles sont éliminés, puis l’empreinte de la cavité est ensuite réalisée et une reconstruction temporaire est mise en place.
Dans les secteurs esthétiques, ces restaurations temporaires ont pour vocation d’assurer la fonction et l’esthétique des dents concernées. Elles sont réalisées en résine esthétique et collées provisoirement. Elles nécessitent une manipulation très précautionneuse pour éviter la casse ou le décollement.
Dans les secteurs postérieurs non esthétiques, ce sont des pansements souples qui sont mis en place, que l’on fait ensuite durcir.
Leur objectif n’est pas esthétique mais fonctionnel. Ils permettent de mastiquer sur les dents préparées, mais peuvent présenter un risque de décollement. Si le cas se présente, cela peut être inconfortable et nécessiter que le pansement soit reposé.
Une fois que la reconstitution esthétique en céramique est élaborée par le laboratoire, elle est ensuite collée en bouche sous champ opératoire. Une anesthésie locale est réalisée le cas échéant.

À savoir

La prise en charge de ces reconstitutions par la Sécurité sociale est un peu inférieure à celle des couronnes traditionnelles.