Les piercings

Le piercing est une opération consistant à percer la joue, la lèvre ou la langue. Bien que de plus en plus courant, ce n’est cependant pas un geste banal ni sans risques, car il peut entraîner de multiples complications.

Risques à court terme des piercings

• La pose du piercing peut provoquer des saignements et causer des phénomènes inflammatoires se manifestant par des douleurs et un gonflement de la langue ou des muqueuses autour la zone percée.
• Les bijoux contenant du nickel provoquent fréquemment des réactions allergiques.
• Une fois posé, le bijou peut être mal toléré et entraîner une salivation excessive, une hypersensibilité de la langue, ou encore gêner l’élocution.
Dans tous les cas, le risque majeur reste l’infection, rendue possible par la voie ouverte par le piercing aux germes pathogènes. La plaie entretenue par le bijou ralentit la cicatrisation et devient un lieu propice au développement microbien, source d’infections locales ou systémiques (tétanos, hépatite, septicémie, etc.).

Risques à long terme des piercings

• Une mauvaise cicatrisation peut laisser des cicatrices « en bourrelets ».
• Une croissance excessive des tissus autour d’un piercing lingual peut finir par l’enrober et nécessiter une intervention chirurgicale pour le retirer.
• Les frottements du piercing sur la gencive peuvent causer une récession gingivale et exposer une partie de la dent, avec le risque d’un futur déchaussement.
• Frictions et chocs récurrents du bijou contre les dents peuvent entraîner l’usure, la fracture ou le déplacement des dents exposées, en particulier avec un piercing labial ou lingual.
• Tout piercing reste un point d’entrée potentiel pour des infections, et nécessite de maintenir une hygiène buccale irréprochable.
À plus long terme, un piercing peut devenir la source de gênes, comme susciter des tics ou des troubles de la déglutition.

Les bijoux dentaires

Un bijou dentaire est un ornement collé sur la face externe d’une dent. Le plus souvent constitués de strass, les bijoux dentaires se posent avec la même colle dentaire que celle utilisée pour les bagues d’orthodontie. Un bijou tiendra généralement plusieurs mois sur la dent, avant de se décoller et tomber : ce n’est donc pas un choix esthétique irréversible.

La pose d’un bijou dentaire

Même si des salons de piercing la proposent, l’opération n’est pas sans risques, aussi est-il recommandé de faire réaliser la pose du bijou au cabinet dentaire (cet acte, purement esthétique, n’est pas pris en charge par l’Assurance maladie). Sa mise en place nécessite de respecter plusieurs règles d’hygiène et de sécurité :
• l’ornement ne doit en aucun cas être incrusté dans la dent, sous peine de détériorer l’émail et fragiliser la dent,
• la colle doit être une colle dentaire adaptée, biocompatible et non toxique,
• le bijou doit être de bonne qualité et être désinfecté avant la pose,
• le matériel de pose doit être à usage unique ou stérilisé dans un autoclave,
• l’opérateur doit porter des gants et un masque chirurgicaux.

Précautions et hygiène dentaire

Après la pose d’un bijou, il est recommandé de ne pas manger pendant les heures qui suivent, ainsi que de ne pas brosser la dent portant le bijou avant le lendemain. De même, chewing-gums et aliments collants doivent être évités. Par la suite, il est primordial de maintenir une hygiène dentaire irréprochable, car la plaque dentaire a tendance à s’accumuler autour d’un bijou. De plus, les bijoux volumineux peuvent agresser les muqueuses de la lèvre et de la langue.