L’indication et la fabrication d’une gouttière (ou orthèse) répondent à un diagnostic précis, propre à chaque cas. Les gouttières occlusales se présentent habituellement sous la forme d’appareils en résine. Portées généralement la nuit, elles peuvent avoir différentes formes et sont placées soit à la mâchoire du haut (maxillaire) soit à la mâchoire du bas (mandibule). Une gouttière doit être réglée en bouche au cabinet. Elle est en général portée de façon discontinue, essentiellement la nuit. Dans certains cas elle peut être portée en permanence pour quelques semaines.

Les indications de gouttières

Non sans conséquences, la malposition des mâchoires peut entraîner d’importants problèmes musculo-squelettiques. Ils se manifestent par des migraines, des douleurs aux muscles de la mâchoire et/ou aux articulations. Quand ces symptômes s’aggravent, les articulations craquent et les oreilles se bouchent, le cou et les épaules deviennent douloureux et les crampes rendent l’ouverture de la bouche difficile.

Les étapes de fabrication

Toujours réalisée sur mesure, une gouttière est conçue à partir d’empreintes dentaires. Elle peut être fabriquée en laboratoire de prothèse dentaire ou au cabinet. La gouttière la plus répandue est la gouttière de reconditionnement musculaire : elle permet de corriger les désordres de la mandibule et les pathologies de l’articulation temporo-mandibulaire (ATM) liées aux crispations involontaires et incontrôlables des muscles. Une fois prête, elle est réglée en bouche au cabinet. Elle doit en particulier être équilibrée lors de la fermeture de la mâchoire pour assurer le calage et le centrage des dents et des articulations. Elle permet aussi de guider les mouvements latéraux de la mandibule.

Les effets des gouttières

La gouttière occlusale permet un relâchement des muscles. Les articulations des mâchoires sont alors soulagées. Les gouttières sont aussi utilisées comme moyen de protection quand le grincement (bruxisme) provoque une usure excessive des dents.