Dans la plupart des cas, on dévitalise une dent lorsqu’une carie est devenue trop profonde pour être traitée ou en cas de traumatisme trop important. C’est l’intervention ultime afin de conserver la dent. La dévitalisation autrement dénommée traitement de canal ou radiculaire a pour objectif d’éliminer la pulpe (la partie la plus interne de la dent composée de vaisseaux sanguins et de nerfs) au niveau de la racine d’une dent… et de supprimer par là même la douleur. Ce traitement limite l’apparition d’une infection ou réduit les dégâts d’un traumatisme. La dévitalisation est réalisée au cabinet dentaire, mais il peut arriver dans certaines situations particulières, que votre chirurgien-dentiste vous oriente vers un spécialiste (endodontiste).

Les étapes du traitement

Sous anesthésie locale, le praticien accède aux canaux de la dent grâce à une ouverture centrale puis élimine la pulpe, nettoie, désinfecte et met en forme les canaux à l’aide de limes très fines. Il scelle ensuite les canaux. L’ouverture de la dent est ensuite refermée de façon temporaire (dans un premier temps). Afin d’éviter qu’elle se casse et doive être extraite, la dent va être consolidée de l’intérieur et protégée de l’extérieur. Le dentiste prend une empreinte de la dent préparée, de sorte que le prothésiste puisse réaliser une coiffe qui protégera la dent, tout en lui restaurant sa place et son esthétique initiales. Il existe des contre-indications (en cas de cardiopathie notamment) : le questionnaire médical permet à votre chirurgien-dentiste de les identifier.