Les taches

Les colorants alimentaires (café, thé, vin, soda, bonbons…) mais aussi le tabac ainsi que certains produits pharmaceutiques (les suppléments de fer, les bains de bouche à base de chlorhexidine…) sont réputés pour colorer les dents tout comme les restaurations dentaires à base de résine. Les taches que ces colorants pris régulièrement entraînent donnent un aspect disgracieux au sourire. Une hygiène bucco-dentaire biquotidienne, des détartrages réguliers associés à un polissage des dents suffisent en général pour remédier à ce problème esthétique. Attention à ne pas utiliser n’importe quel dentifrice (un dentifrice trop abrasif risquerait d’endommager la surface des dents et d’accélérer ainsi indirectement l’apparition de taches). Si ces taches proviennent de petits défauts de l’émail, la technique de la micro abrasion permettra de gommer les taches en surface.

L’alternative aux amalgames

Différentes techniques sont à envisager en fonction de l’importance de la carie et dans certains cas, il peut être possible de remplacer les amalgames par des résines composites. De petit volume, la carie pourra directement être soignée par composite pendant la séance. Pour les caries volumineuses qui fragilisent la dent, il est préférable de fabriquer un inlay ou onlay à partir d’une empreinte de la cavité.

Les dents dévitalisées qui noircissent

Il arrive aux dents dévitalisées de noircir, si la dent n’est pas trop délabrée on peut envisager un blanchiment interne pour l’éclaircir et lui redonner éclat et brillance. La technique consiste à déposer un produit à l’intérieur de la dent : au bout de quelques jours, l’éclaircissement apparaît (le renouvellement du produit est possible jusqu’à l’obtention du résultat escompté).