Une évolution optimale des fonctions permet aux arcades dentaires de se développer correctement pour un meilleur alignement des dents permanentes. Avec l’angle thérapeutique spécifique de l’orthodontie fonctionnelle (soigner les fonctions d’abord), l’enfant est compris dans une approche globale et intégrative.

Une méthode douce

Contrairement à l’orthodontie classique, l’orthodontie fonctionnelle est une méthode douce qui n’impose pas un changement rapide aux structures osseuses et dentaires. Les outils techniques utilisés sont le plus souvent des appareils fonctionnels amovibles (activateurs fonctionnels, plaques amovibles, etc.), en combinaison avec différentes aides thérapeutiques et visuelles.

La mastication et la déglutition

Des mouvements erronés des mâchoires ou de la langue déforment les dents. L’orthodontiste observera le positionnement des dents à corriger et en cherchera la cause.

La respiration et la posture corporelle

D’autres dysfonctionnements peuvent provoquer des déformations dentaires : lorsqu’un enfant respire par la bouche, la langue ne se positionne pas contre les dents supérieures, position pourtant nécessaire pour provoquer la croissance normale de la mâchoire supérieure et du palais. Une mauvaise posture (comme le prolongement de la succion d’une tétine ou du pouce) peut provoquer des tassements au niveau de la bouche et un mauvais positionnement de la langue qui viendra là aussi déformer les dents.