Appelé couramment « panoramique dentaire », cet examen permet de repérer des anomalies comme des dents incluses, des fractures ou des maladies des tissus, aussi bien que de déceler nombre de pathologies telles que kystes, abcès ou tumeurs.
C’est donc un outil de diagnostic précieux pour le chirurgien-dentiste, ainsi qu’un instrument indispensable pour la planification de certains traitements.
Avant la pose d’un implant dentaire par exemple, cet examen permettra de vérifier la localisation du futur implant ainsi que le trajet du nerf mandibulaire.
Chez un enfant, une radio panoramique dentaire permet de voir la position, la présence ou l’absence des germes de dents à venir et leur orientation générale, ainsi que de définir son âge dentaire.

La radio panoramique en pratique

Facile à réaliser et d’un faible coût, une radio panoramique s’effectue en peu de temps : le patient pose son menton sur le support de l’appareil en mordant une pièce en plastique pour maintenir la mâchoire légèrement écartée, puis il suffit de rester immobile quelques secondes le temps que l’appareil tourne autour de la tête, et la radio est faite.
Habituellement effectué chez le radiologue, cet examen est également proposé par les cabinets dentaires qui disposent de l’équipement nécessaire.