1• Qu’est-ce qu’un bilan parodontal ?

Le bilan parodontal est une évaluation clinique de l’état des gencives. Il consiste à prendre des mesures sur les gencives notamment : comment la gencive est attachée autour de chaque dent ; la profondeur des poches parodontales ; le niveau gingival… Le bilan parodontal peut avoir lieu au début du traitement, après les surfaçages, ou au cours de la maintenance parodontale. Des bilans parodontaux de suivi sont aussi réalisés au cours de la maintenance parodontale. Ces mesures permettent de confirmer que la situation des gencives est stable à long terme.

2• Qu’est-ce qu’un surfaçage ?

Le surfaçage radiculaire consiste à nettoyer les surfaces dentaires au-dessous des gencives. Il a pour objectif d’éliminer le tartre et la plaque dentaire des surfaces dentaires, notamment sur la racine dentaire, sous la gencive et dans les poches parodontales. Il prolonge et complète le détartrage (qui concerne exclusivement les surfaces dentaires au-dessus de la gencive). Il exige habituellement une à quatre séances.

3• Gingivite ou parodontite, quelle différence ?

La gingivite est une inflammation des gencives d’origine bactérienne, causée par l’accumulation de plaque dentaire. Elle est réversible et guérit sans séquelles avec un traitement adéquat. Si elle n’est pas traitée à temps elle peut aboutir à la parodontite… La parodontite, aussi appelée déchaussement des dents, engendre une destruction de l’os de soutien des dents. Non traitée, elle peut donc aboutir à la perte des dents. Avec un traitement adéquat, la guérison de la parodontite est très fréquente.

4• Comment se passe une greffe de gencive et pour qui est-elle indiquée ?

Les greffes de gencive vont traiter les conséquences du déchaussement. Leur objectif est la stabilité de la gencive à long terme. Cette greffe sera réalisée à partir des gencives bien portantes ou du palais et réalisée sous anesthésie locale.

5• Pourquoi les patients diabétiques doivent-ils être plus attentifs ?

Les personnes atteintes du diabète présentent un risque élevé de pathologies de la gencive (gingivite, parodontite). C’est pourquoi l’assurance maladie prend en charge à 100 % le bilan parodontal des personnes atteintes de diabète de type I ou II et déclarées en ALD.