Qu’est-ce qu’un inlay et un onlay ?

On parle d’un inlay quand c’est la partie interne d’une dent qui va être reconstruite, la cavité ne touche que la face supérieure de la dent, pas les faces latérales. On parle d’un onlay quand la partie détruite par la carie touche également une ou plusieurs faces externes de la dent.

Les avantages des inlays et onlays

Les inlays et les onlays présentent plusieurs avantages sur les obturations classiques :
• Une résistance mécanique accrue à la pression et la mastication, sans exercer de force sur les parois de la dent restante.
• Un joint de meilleure qualité entre la prothèse et la dent naturelle.
• Des points de contact plus précis avec les dents adjacentes, réduisant les problèmes de bourrage alimentaire qui entraînent bien souvent reprises de carie et inflammations de la gencive.
• Un rendu esthétique supérieur, la diversité des teintes des résines ou céramiques employées permettant de s’accorder exactement à celle de la dent naturelle.

Quelles sont les différentes étapes de réalisation d’un inlay ou d’un onlay ?

Lors d’une première séance, le chirurgien-dentiste enlève la partie cariée de la dent et prépare une cavité propre et saine qui recevra le futur inlay ou onlay.
Une empreinte de la cavité est réalisée et adressée au laboratoire de prothèse. Ce dernier va alors réaliser en un seul bloc l’inlay ou l’onlay, parfaitement ajusté à la cavité. Lors d’une deuxième séance, l’inlay ou l’onlay est collé dans la cavité. La dent, restaurée et consolidée, redevient totalement étanche aux bactéries.