Quand pose-t-on un implant ?

Un implant peut être mis en place immédiatement après l’extraction d’une dent, ou après la cicatrisation de l’os et de la gencive. L’acte chirurgical est souvent simple et peu douloureux. Il se fait sous anesthésie locale comme pour le traitement d’une carie. La prothèse est réalisée après intégration de l’implant au niveau de l’os (dans un délai de 2 à 6 mois). Dans certaines conditions, une prothèse provisoire peut être mise en place immédiatement après la pose de l’implant.

Indications

La pose d’un implant dentaire s’adresse à une très large majorité de personnes, à partir de 18 ans et à tout âge sous réserve que le volume et la qualité de l’os de la mâchoire soient suffisants. Ces paramètres sont généralement évalués à l’aide d’un scanner 3D. Lorsque le volume d’os est insuffisant, il est possible de recourir à une reconstruction osseuse préalable. Il est également important que les dents voisines et la gencive soient saines.

Contre-indications

Un questionnaire médical permet d’écarter d’éventuelles contre-indications. Ainsi seront pris en compte l’irradiation de la face et le risque d’endocardite infectieuse (infection de la paroi du cœur par des bactéries pouvant provenir de la bouche). Les contre-indications relatives les plus fréquentes sont une mauvaise hygiène, le tabac, un diabète non équilibré, ou encore la prise de certains médicaments anticoagulants…