Contrôle du saignement

Si l’origine de ces lésions est encore mal connue, il convient de dépister rapidement la pathologie pour apporter à l’enfant les soins adéquats. On peut facilement confondre les MIH avec les autres lésions de l’émail. Les conséquences d’une MIH sont des tâches blanc crémeux ou jaune-brun sur une ou plusieurs premières molaires associées (ou non) à des lésions identiques des incisives. L’émail, devenu très fragile, est mis à mal par la mastication et les attaques acides. La mise à nu de la dentine entraîne une hypersensibilité à la fois au chaud et au froid, des douleurs à la mastication comme au brossage avec une diminution de l’hygiène (on évite de brosser les dents douloureuses) et donc l’accumulation de la plaque, des lésions carieuses à progression rapide… L’hyperminéralisation peut aussi atteindre les dents de lait et sera dans ce cas préférentiellement localisée sur les canines et les molaires.

Œdème ou gonflement

Le gonflement est une suite opératoire fréquente après une chirurgie. C’est un processus normal qui atteint son maximum le 2e jour après l’intervention. Afin de le réduire, appliquez un pack de glace (ou des glaçons dans une serviette) au niveau de la zone opérée. La glace doit être appliquée le plus souvent possible au cours de la première journée (par tranche de 10 minutes toutes les 30 minutes). Lorsque vous vous allongez, placez des oreillers sous la tête afin de la surélever. L’œdème diminue entre le 3e et le 7e jour.

Douleurs, médicaments

La douleur est normale après une chirurgie. Elle est habituellement la plus forte dans les premières heures. Avant même que la sensation d’engourdissement liée à l’anesthésie ne disparaisse, prenez un antalgique (en évitant les anti-inflammatoires non stéroïdiens). Selon la zone traitée, la douleur peut s’étendre jusqu’à l’oreille. Elle doit être considérée comme normale si elle reste dans les limites du supportable.

Hygiène buccale

Afin de permettre une cicatrisation adéquate, évitez de rincer agressivement la bouche pendant 24 h. Cela risque d’enlever le capuchon de cicatrisation et d’entraîner un saignement. Après 24 h, rincez doucement avec le bain de bouche prescrit 3 fois par jour pendant une semaine. Les bains de bouche sont recommandés pour maintenir le site opératoire propre. Le premier jour, le brossage devra éviter la zone chirurgicale et se limiter au reste de la bouche (ne pas utiliser le jet dentaire et la brosse à dents électrique).

Alimentation

Un petit régime alimentaire est recommandé pendant 48 h. Il convient d’éviter les aliments trop durs, irritants (épices et acides), en grain (riz, framboise) ou collants (caramels, chewing-gums). Des aliments tels que les yaourts, soupes, œufs, poissons et céréales ramollies dans du lait constituent une bonne alimentation après une intervention chirurgicale. Vous pourrez revenir à un régime normal dès que vous jugerez que l’état de votre bouche s’améliore. Les boissons alcoolisées sont déconseillées pendant 24 h.

Tabac

Autant que faire se peut, il est recommandé de réduire le plus possible, voire arrêter la cigarette durant les 5 jours suivant l’intervention, afin de ne pas retarder la cicatrisation.

Autres suites considérées comme normales

Selon la zone traitée, un blocage de la mâchoire peut vous empêcher d’ouvrir la bouche normalement pendant une semaine. Vous pouvez avoir une légère augmentation de température pendant 48 à 72 h. Nous vous recommandons de prendre le traitement indiqué à cet effet sur l’ordonnance. Il est fortement déconseillé de prendre des médicaments à base d’aspirine quand il y a un risque de saignement. Préférez ceux à base de paracétamol. Si la fièvre persiste malgré tout, la prudence impose de contacter le cabinet dentaire. Un hématome peut apparaître en regard de la zone d’intervention.