Le volume osseux disponible pour placer les implants est évalué grâce à des techniques d’imagerie 3D qui quantifient la hauteur et l’épaisseur d’os disponible dans la zone à implanter. En cas d’insuffisance, l’intervention est alors proposée.

Avant l’intervention

• Le bilan de santé devra être mis à jour afin d’enregistrer d’éventuelles modifications intervenues depuis la dernière visite.
• Le patient devra veiller à bien prendre le traitement préopératoire prescrit.
• Un détartrage sera éventuellement effectué.

Après l’intervention

• Une poche de glace est à mettre sur la joue du côté opéré et pendant les 48 h qui suivent afin de réduire l’apparition d’un éventuel œdème.
• Les antibiotiques et les anti-inflammatoires doivent être poursuivis, et la prise de l’antalgique prescrit débutera à la suite de l’intervention pour éviter toute douleur après dissipation de l’anesthésie.

Pendant les jours suivant l’opération

• Prendre les médicaments prescrits.
• Éviter une alimentation trop chaude pendant les 8 jours après l’opération.
• Ne pas voyager en avion.
• Dormir la tête légèrement surélevée avec un coussin durant les jours qui suivent l’intervention.
• Éternuer la bouche ouverte pendant les 15 jours qui suivent l’intervention et en aucun cas se moucher.
• Ne pas faire de sport jusqu’au retrait des fils et éviter notamment de faire de la plongée sous-marine ou de jouer d’un instrument à vent.

Que faire en cas de saignement ou d’œdème

• Un saignement de nez est possible. Pour le maîtriser, utiliser des tampons spécifiques disponibles en pharmacie. Également se rincer les narines avec du sérum physiologique.
• Un œdème et un hématome peuvent apparaître du côté opéré quelques jours après l’intervention. Cette réaction est normale et la poche de glace permettra de diminuer leur importance.