Chaque prothèse a des indications précises, et le chirurgien-dentiste est à même de proposer à son patient la technique et le matériau les plus adaptés à sa bouche et à sa santé générale. Toute réalisation de prothèse passe par une prise d’empreinte préalable, soit au moyen d’une pâte, soit d’un capteur numérique. Cette empreinte servira de modèle au prothésiste dentaire pour la réalisation de la prothèse qui sera ainsi parfaitement adaptée à la bouche du patient, en respectant l’harmonie de la forme et de la couleur des dents naturelles.

La prothèse amovible

La prothèse amovible est dite partielle si elle ne concerne qu’une ou plusieurs dents. Elle tient en place par appui sur la gencive et par un système d’ancrage (crochets, attaches…) s’insérant sur les dents restantes.
La prothèse amovible est dite totale si elle concerne la totalité des dents d’un des maxillaires. Elle tient en place par appui sur la gencive ; une pâte de fixation peut être utilisée.
La prothèse amovible peut être retirée à volonté, ce qui facilite son nettoyage. Le nettoyage doit être fait après chaque repas, en veillant à bien éliminer tout débris alimentaire, avant un brossage complet.

La prothèse fixée

Dans le cas où une seule dent est abîmée, elle peut être reconstituée ou remplacée selon différentes techniques de prothèse :
• Si seule une petite partie interne de la dent est manquante, on pourra poser un inlay ; si une des faces externes de la dent est manquante, on réalisera alors un onlay. Inlays et onlays sont fabriquées avec des matériaux très résistants et s’accordant à la couleur de la dent restante.
• La couronne dentaire est une coiffe qui remplace toute la partie visible de la dent, et qui vient s’ajuster sur la partie restante de la dent préalablement taillée.
Dans le cas où une dent est totalement manquante (en cas d’extraction), on peut utiliser la technique du bridge. Cette prothèse appelée également pont dentaire est fixée aux dents voisines par un onlay et/ou une couronne.

La prothèse sur implant, amovible ou fixe

S’il n’y a pas de contre-indications à la pose d’implants, ces derniers peuvent servir de support à différentes prothèses :
• Des prothèses fixes comme des couronnes ou des bridges directement vissés sur les implants.
• Des prothèses amovibles sur implants, partielles ou totales. Dans ce cas, les implants munis de petites attaches ressemblant à des boutons pressions servent de point d’appui et de stabilisation de la prothèse.