Comment agir contre un aphte ?

Généralement bénins, les aphtes sont a minima désagréables, mais parfois douloureux. Ils sont aussi fréquents : qui n’a jamais souffert d’un aphte dans sa vie ? Face à ce phénomène, il est possible d’agir : voici comment.

Les aphtes sont de petites ulcérations qui se forment sur la muqueuse buccale et auxquels il est encore difficile à ce jour d’attribuer une origine. Pour autant, certains facteurs les favoriseraient comme la fatigue, le stress ou certaines prises alimentaires : les fromages à pâte dure, l’ananas, le melon, les noix, noisettes, noix de coco… L’on dit aussi que certains médicaments, notamment l’aspirine et les psychotropes pourraient les favoriser de même que certaines maladies de l’immunité comme le VIH. Bonne nouvelle, les aphtes ont une durée de vie limitée, de l’ordre d’une semaine environ, sans avoir à consulter ou à traiter. En revanche, des aphtes qui se manifestent souvent méritent de faire l’objet d’une consultation chez votre chirurgien-dentiste. Cela afin d’obtenir des solutions pour soulager la douleur ; généralement, un gel ou une pommade à effet anesthésique à appliquer sur la lésion. On ne vous apprendra rien en vous disant qu’une bonne hygiène bucco-dentaire et la visite régulière de votre chirurgien-dentiste sont encore les meilleurs moyens de prévenir le phénomène !

Les traitements locaux sont-ils efficaces ?

Inconfortables et douloureux, les aphtes peuvent être apaisés grâce à des traitements locaux contenant des molécules actives efficaces pour soulager la douleur, diminuer l’inflammation et protéger la plaie. On les utilise pour une cicatrisation plus rapide. Attention, toutefois, car certaines solutions contiennent des anti-inflammatoires ou un anesthésique local et ne doivent être utilisées que le temps de la prescription et sous contrôle médical. Le risque d’une « surutilisation » de ces produits est l’altération de la flore buccale. Dernier conseil enfin : les bains de bouche rafraîchissants ne présentent aucun intérêt en cas d’aphtes…